• Un militaire du 2ème RIMa a été tué hier soir et quatre autres légèrement blessés par l'explosion accidentelle d'une munition. Les hommes s'apprêtaient à sortir pour une patrouille de nuit à partir du point d'appui (Combat Out Post- COP 46) au sud de Tagab, en Kapisa. L'accident a eu lieu devant le VAB dans lequel ils devaient embarquer. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie prévôtale. Selon les premières indications, la munition qui a explosé pourrait être une grenade. Ce nouveau décès porte à 58 le nombre de militaires morts en Afghanistan, quelles que soient les causes.

    La victime est le marsouin de 1ere classe Cyril Louaisil, célibataire, âgé de 24 ans. Il s'était engagé au 2ème RIma en septembre 2007. Il a notamment servi en Guyane et au Sénégal, avant d'être engagé en Afghanistan, à partir de décembre 2010. Selon la photo, Louaisil était tireur de précision.
    Un marsouin du 2ème Rima tué accidentellement en Afghanistan

    (Source Marianne2)

    votre commentaire
  • Arrivé depuis un mois en Afghanistan, le sapeur Loïc Roperh du 13ème régiment du génie de Valdahon (Doubs) a été tué, mardi 12 mai, par un engin explosif.  Il effectuait une reconnaissance à pied dans la vallée de Tagab (Kapisa). Roperh servait au sein du Détachement d'ouverture d'itinéraires piégés (DIOP).

    Agé de 24 ans, Loïc Roperh s'était engagé pour trois ans, en mars 2009. Sapeur de 1ere classe, il servait au sein de la 1ere compagnie du 13ème RG. L'Afghanistan, où il était arrivé en avril, était sa première opération extérieure.

    Ce décès porte à 57 le nombre de militaires français tués en Afghanistan, dont cinq depuis le début de l'année.
    Un sapeur tué en Afghanistan

    (Source Marianne2)

    votre commentaire
  • Un caporal du 2ème RIMa a été tué ce mercredi après-midi en Afghanistan par l'explosion d'un engin explosif improvisé et neuf autres marsouins du même régiment ont été blessés, dont trois grièvement. L'attaque contre leur véhicule de l'avant  blindé (VAB) s'est produite dans le sud de la Kapisa, à proximité du COP Hutnik. Les militaires français effectuaient une opération de contrôle de zone.

    Il s'agit du 56ème soldat français tué en Afghanistan depuis 2001.

    Le marsouin "mort au combat au service de la France" est le caporal Alexandre Rivière, 23 ans, marié et père d'un enfant. Il s'était engagé au 2ème RIMa d'Auvours en février 2007. "Militaire sportif et enthousiaste" selon ses chefs, ce marsouin avait servi au Tchad et en Cote d'Ivoire, avant de rejoindre l'Afghanistan en décembre dernier au sein du Battle Group Richelieu de la Task Force Lafayette.

    (Source :  Marianne 2)


    votre commentaire
  • Un adjudant-chef du Commandement des forces terrestres (CFT) a été retrouvé mort, hier matin, dans sa chambre à Kaboul. Une enquête est ouverte pour déterminer les causes du décès de ce sous-officier âgé de 42 ans. L'hypothèse d'une cause médicale est privilégiée.

    (Source Marianne 2)


    votre commentaire
  • 1cl Clément Chamarier


    Le chasseur alpin, tué par les insurgés, est Clément Chamarier, 19 ans. Tout juste majeur, il s'était engagé au 7ème BCA en fevrier 2009, où il servait à la 3ème compagnie comme tireur antichar. "Montrant de belles qualités de soldat", il conservait "un naturel discret et réservé", selon l'armée de terre. L'Afghanistan, où il était arrivé en novembre dernier, était sa première opération extérieure.



    3 commentaires