• Le dernier militaire américain tué au combat en Irak est un jeune soldat âgé de 23 ans, blessé mortellement en novembre par l'explosion d'un engin artisanal.

    Il est ainsi le 4 474ème soldat américain tué en Irak, il avait reçu son ordre de retour au pays la veille du jour où son véhicule blindé a été touché par l'explosion.

    Plus de 32 000 ont par ailleurs été blessés, le Royaume-Uni a de son côté perdu 179 soldats.

    Depuis l'invasion du pays en mars 2003, au moins 126 000 civils sont morts des causes directes du conflit, il faut ajouter 20 000 soldats et policiers irakiens et 19 000 insurgés.


    2 commentaires
  • Cinq militaires français de la Finul ont été blessés [Quatre "légerement blessés" et l'un plus sérieusement ] ce matin, vers 9h50 (heure locale) par une explosion visant leur véhicule dans le secteur de Tyr, la principale ville de la région. Les militaires était à bord d'un véhicule de la gamme civile, qui effectuait une liaison entre Deir Kifa et Naqoura.
    Il s'agit de personnel des transmissions (detsic) et des actions civilo-militaires (acm).
    Environ 1300 militaires français sont toujours présents dans la région au sein de la FINUL, une mission qui dure depuis... 1978. Depuis l'été, le contingent français n'est plus responsable d'un secteur mais constitue la force de réaction de la Finul, sous le nom de Force Commander Reserve (FCR)
    Une précédente attaque avait eu lieu, à Tyr déjà, le 26 juillet dernier.
    Les tensions croissantes dans la région, notamment avec la position très critique de la France à l'égard de la Syrie et de l'Iran, faisaient redouter ce type d'action, dans une région entièrement controlée par les chiites du Hezbollah, alliés de Damas et de Téhéran.
    Source : Marianne2

    votre commentaire
  • Une bombe a explosé cet après-midi, vers 17 heures (heure française) au passage d'un véhicule militaire français, à la sortie sud de la ville de Saïda, au sud-Liban, le long de la route cotière. Trois soldats de la Finul ont été blessés dont l'un - dans la tourelle du VAB, plus sérieusement. Trois autres militaires ont été commotionnés. Ils appartiennent au 515ème régiment du Train et au 1er régiment de chasseurs. L'attaque vraisemblablement provoquée par un IED (engin explosif improvisé) visait un convoi logistique français revanant de Beyrouth. Elle a eu lieu en dehors de la zone sous contrôle des casques bleus de la Finul.

    Environ 1300 militaires français sont présents dans ce pays dans le cadre de la Finul, où ils servent comme casques bleus.

    En mai, un attentat avait déjà visé le contingent italien, blessant six soldats, à Saïda.

    La région du Sud-Liban est, en principe, sous un contrôle strict du Hezbollah, l'organisation chiite alliée de la Syrie.
    Source : Marianne2

    1 commentaire

  •  

    Un commando-marine a été tué ce matin en Afghanistan, au cours d'une opération dans la vallée d'Alassaï. Après les cinq morts d'hier, ce nouveau décès porte à 70 le nombre de militaires français morts en Afghanistan.

    Un conseil de défense se tient actuellement à l'Elysée au cours duquel "les nouvelles conditions de sécurité" des militaires français doivent être décidées. Selon toute vraisemblance, cela devra se traduire sur le terrain par un moindre engagement des troupes. Si c'était le cas, il s'agirait d'une victoire stratégique insurgés.

    Un commando marine tué en Afghanistan
    Source : Marianne2

    1 commentaire

  • Cinq militaires français et un interprète afghan ont été tués aujourd'hui dans ce qui semble être un attentat-suicide en Afghanistan. Quatre autres militaires sont blessés, dont un très grièvement, ainsi que trois civils afghans.

    L'attaque a eu lieu ce matin vers 11 heures alors qu'une assemblée de notables (choura) se tenait dans le village de Joybar, à deux kilomètres au nord de la FOB (base opérationnelle avancée) de Tagab, en présence d'officiers français et américains. Trois éléments avaient été placés en protection extérieure de la choura dont l'un occupait un poste de la police locale afghane, situé le long de l'axe Vermont, la grand route que le contingent français doit protéger. Une explosion a eu lieu dans ce poste, vraisemblablement du fait d'un kamikaze qui s'est fait exploser. L'homme était là avant les militaires français et, selon l'état-major des armées, "il ne peut être exclu" qu'il se soit fait passer pour un policier local, qui sont en fait de simples miliciens en charge de l'autodéfense. Juste après l'explosion, qui a tué et blessé les militaires français et les afghans, un groupe d'insurgés a ouvert le feu sur les Français depuis le village. Aucun soldat n'a été blessé par ces tirs. L'aviation (F-16 américains et hélicoptères Tigre français) sont intervenus contre les insurgés dont certains ont été "neutralisés".

    Les cinq militaires tués sont un lieutenant et un sous-officier du 1er Régiment de chasseurs parachutistes, deux adjudants du 17 ème régiment du génie parachutiste - dont l'un appartement au Groupement des commandos paras et un caporal, photographe, du Sirpa-Terre de Lyon.

    Il s'agit du lieutenant Thomas Gauvin (1er RCP), de l'adjudant Emmanuel Techer (17 RGP), de l'adjudant Laurent Marsol (1er RCP), de l'adjudant Guéniat (17 RGP) et du caporal-chef Sébastien Vermeille (Sirpat).

    Il s'agit des pertes les plus importantes depuis l'embuscade d'Uzbine en aout 2008.
     
    Cette attaque intervient au lendemain de la visite éclair du président de la République en Afghanistan, au cours il avait annoncé le retrait des troupes françaises d'ici à 2014 - dont 1000 dès l'an prochain. Le jour même, le demi-frère du président Karzaï était assassiné par les talibans.

    (Source : Marianne2)


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires